Rose

Il était fou de sa taille fine,
De ses cheveux touffus comme laîche ;
Comme elle semblait plutôt câline,
Il pensa qu'elle était de mèche.

Elle lui permit de l'approcher,
Bien que se tenant sur ses gardes ;
Irait-elle jusqu'à lui reprocher
De vouloir la prendre à la hussarde ?

Se méfiait-elle de son sourire,
De ses mains trop rudes d'ouvrier ?
Verrait-elle en lui un satyre,
Au viol n'allait-elle pas crier ?

Sagement assise sur un muret,
En hâte elle rabaissa sa jupe,
Pas par pudeur, il l'eût juré,
Lui qui n'était pas vraiment dupe.

Ils restèrent là, une heure durant,
À ne plus trop savoir que dire ;
Il se sentait comme un postulant
Qui, devant une novice, soupire.

Elle trouva bon que son baiser
Dérapât sur ses lèvres mi-closes ;
Tant de nuits, elle en avait rêvé
Qu'elle serait sienne, la petite Rose.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner