Mon secret

Dis, mon amour, veux-tu connaître mon secret ?
Je ne t'ai pas choisie, tu es entrée dans mon coeur ;
Là où je t'attendais, sans doute étais-je prêt,
Quand tu as dit « C'est moi », j'ai oublié ma peur.

Avant toi, mille questions sans réponses me hantaient ;
Ma couleur dominante était souvent le noir ;
Dans des labyrinthes angoissants, je m'enlisais,
Brûlant ma vie en vain, du matin jusqu'au soir.

Quand tu m'es apparue, ont jailli des éclairs ;
J'ai retrouvé la foi, la musique, le soleil,
Et j'ai plongé les yeux dans ton regard si clair,

Ton sourire sans égal m'a insufflé la joie,
Puis jouir de ta chair m'a tiré du sommeil ;
Mon secret, bel amour, c'est que je crois en toi.

Anne Brunelle