CHANDYLANE - Bernard Lanza

Ton départ si soudain rend la Branche* bien triste
« Ami de chaque jour » tu étais toujours là,
Partageant l’amitié et ton cœur humaniste
L’injustice dénonçait, ton nom « Bernard Lanza »

Il m’est dur, mon ami, d’aligner quelques lignes
Même le temps ce jour, en est tout attristé
J’invite nos amis, sur le Net et en ligne
Parmi nombreux poèmes, d’aller te retrouver.

Au seuil de ce printemps, sur l’aile d’un poème
Tu nous laisses sans voix orphelins de tes mots
Puisses-tu t’envoler en retrouvant le thème
De l’amour, l’amitié, ces partages si beaux.

Tu es, tu resteras notre ami si fidèle
Dans nos cœurs désormais, nous n’oublierons jamais
L’homme si généreux, dont la voix interpelle
Ta place est près de ceux qui ont su tant aimer.

Poète continue sur ta voie de lumière
Sur ce chemin d’amour qui mène droit au ciel
Sans peur tu es parti à l’orée printanière
Rejoindre les poètes au chemin essentiel.

Va, tes poèmes, ami, s’inscrivent en bannière
Tu as tracé ta route en semant tous tes mots
Nombreux sont tous les pleurs qui t’offrent leur prière
Afin que désormais, tu sois heureux là-haut…


Mars 2009

* La Branche aux oiseaux - Forum poétique
où Bernard Lanza postait sous le pseudo de Bernardo.

Anne Brunelle