Les fesses

Quand en conviendrez-vous,
Ravissantes demoiselles ?
Les fesses trop plates, c'est triste
Et ringard, de nos jours.
La mode est revenue
Aux popotins joufflus,
Fermes et haut perchés,
Et si vous souhaitez
Toujours nous aguicher,
Soignez-les, mes beautés,
Vos délicieux fessiers,
Sachez les tonifier,
Veillez à les masser
Puis à les parfumer,
Les talquer, les poudrer,
Et laissez-nous poser
Nos mains sur les rondeurs
De vos charmants postérieurs !

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner