Un vampire

Un vampire s'est introduit
Dans l'alcôve d'une mortelle,
Mais elle se méfie de lui,
L'indomptable Isabelle.

Le tenant pour un vaurien,
Elle l'affronte, arrogante ;
Son visage près du sien,
Elle le toise, en battante.

Nue sous son peignoir de soie,
Très fière de sa silhouette,
Elle ne sera pas sa proie ;
Au dehors, hue la chouette.

Croyant que c'était sa goule,
Le vampire grogne et détale ;
Dans le lac proche, il coule,
Victime de la femme fatale.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner