Un vampire

Un vampire s'est introduit
Dans l'alcôve d'une mortelle,
Mais elle se méfie de lui,
L'indomptable Isabelle.

Le tenant pour un vaurien,
Elle l'affronte, arrogante ;
Son visage près du sien,
Elle le toise, en battante.

Nue sous son peignoir de soie,
Très fière de sa silhouette,
Elle ne sera pas sa proie ;
Au dehors, hue la chouette.

Croyant que c'était sa goule,
Le vampire grogne et détale ;
Dans le lac proche, il coule,
Victime de la femme fatale.

Anne Brunelle