Sainte-nitouche

Il y a de quoi devenir cinglé !
C'est une si gracieuse pouliche,
Malgré ses airs de sainte-nitouche ;
Comment faire pour qu'elle réagisse ?
Elle semble parfaitement innocente,
Cette très adorable nymphette
Aux courbes divinement harmonieuses.
Vais-je lui chanter « Plaisir d'amour » ?
Sûrement qu'elle va me rire au nez,
Déjà que je ne suis plus vraiment
Un vigoureux perdreau de l'année !
Ne vaut-il pas mieux que je délaisse
Mon petit côté un peu trop romantique ?
Les p'tites nanas de nos temps modernes
Ne font pas toujours dans la dentelle,
Et si tu les fais attendre trop longtemps,
Elles iront bien vite chercher ailleurs.
Sa croupe bien rebondie m'interpelle,
Et j'y risque une main fort audacieuse.
Miracle ! Sous la légère robe à fleurs,
La chère petite est toute nue
Et ne proteste que pour la forme.
Je n'avais pas deviné que sa candeur
Était subterfuge et hypocrisie.
Pourtant, dès que je l'ai invitée
À feuilleter en ma compagnie
Le luxurieux Livre des Plaisirs,
Elle a pris soudain un air courroucé
Et m'a sermonné : « Mais vous n'y pensez pas,
Monsieur, je suis encore demoiselle ! »

Anne Brunelle