Madame

Ma chère madame, si vous saviez
Ce que mes copains peuvent raconter,
Le soir, attablés au café,
Peut-être en seriez vous choquée...

Ils n'ont aucun égard, madame,
Et se moquent bien, ces infâmes,
De votre évidente grandeur d'âme ;
Ah les bandits ! Que Dieu les damne !

Ils sont obnubilés par vos seins,
Ils en ont même fait des dessins
Qu'ils montrent partout en rigolant;
J'en suis malade, c'est désolant !

Oserais-je vous parler du pire ?
Il n'y a vraiment pas de quoi rire,
Ils vous prennent pour une de ces filles
Qu'on paye pour qu'elles soient gentilles !

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner