Les beaux nénés de la Mado

« Dis, t'as vu comme ils sont beaux,
Les gros nénés de la Mado ? »
S'extasiait le René, les pétrissant,
À son épouse Josiane les montrant.
Celle-ci n'était pas trop jalouse :
« Pour sûr, ils sont deux fois plus gros
Que les miens, aussi j'aimerais bien,
Si le coeur t'en dit, Mado ma jolie,
Pouvoir te les tripoter, moi aussi. »
La Mado n'étant surtout pas bégueule,
N'y trouva, quelle chance, rien à redire,
Et ressentit même un plaisir certain
À ce que la Jojo lui pelotât les seins ;
Et ce fut ainsi que leur charmant duo
Bientôt se mua en trio, avec pour devise :
« Y a pas de mal à se faire du bien ! »
Et le brave René, lui, depuis lors,
S'est pris au jeu et se dépense
Sans compter pour orgasmes donner
À ses deux amantes, sans réticence.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner