La p'tite Lulu

Dès qu'il pensait à p'tite Lulu,
V'là qu'il bandait comme un perdu,
Se l'imaginant à moitié nue,
Et se demandant s'il lui eût plu
Qu'il s'attaquât à sa vertu.
S'il lui avait dit « Que veux-tu ? »
Le nigaud se serait vite aperçu
Qu'elle espérait, la petite grue,
Qu'il lui pelotât son mignon cul,
Et puis tout le reste, bien entendu,
Désirant même qu'il eût mordu
À belles dents son fruit défendu.
Dès qu'il pensait à p'tite Lulu,
C'était comme s'il avait trop bu,
Il en avait les yeux battus,
Et il marmonnait des mots crus...
Mais p'tite Lulu, c'était sa bru !

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner