La belle Odile

Par un beau jour d'avril,
La bien charmante Odile
Bronzait au bord du Nil,
Lorsque survint, agile,
Un énorme crocodile,
Lequel, ventre affamé,
Bondit pour la croquer.
Mais, par bonheur, Adil
Rappliqua juste à pile
Pour chasser le croco
À grands coups de javelot,
Sauvant la vie d'Odile,
Qui ne tenait qu'à un fil.
Fuyant comme un reptile,
Le crocodile débile
Versa quelques larmes (de crocodile),
Et le courageux Adil
Jura de se rendre utile
À la très belle Odile
Qui n'était pas nubile.
Ainsi soit-il !

Anne Brunelle