Qui la délivrera ?

Mais qui viendra la délivrer
De cette indigne dépendance ?
Qui donc saura la libérer,
Prétendant entrer dans la danse ?

Dix ans déjà, dix ans, hélas !
Que la ravagent trop de larmes,
Elle se sent tellement lasse,
Dieu fasse qu'elle ne rende les armes !

Son époux fruste lui a volé
Sa belle jeunesse et puis ses rêves,
Il n'en paraît guère désolé,
Mais il voit bien qu'elle en crève.

Il lui faudra, pour qu'elle s'en sorte,
Ne plus avoir tant de remords,
Et oser refermer cette porte
Sur un amour à jamais mort.

Car si elle veut changer sa vie,
Saisir enfin une nouvelle chance,
Parce qu'elle en a vraiment envie,
Que son désir, sans frein, s'élance !

Nul n'oserait lui reprocher
D'avoir surmonté sa détresse ;
Ce n'est quand même pas un péché
Que d'avoir besoin de tendresse.

Anne Brunelle