Désillusion

Quelle main aujourd'hui
Va froisser son corsage ?
D'encre la nuit enfouit
En une rue étroite
Son corps indifférent
Que convoite cet homme
Au visage sans attrait.
L'hiver les emprisonne
Entre ses serres inertes
Comme un oiseau rapace
Venant fondre sur sa proie.
Elle ne ressent plus rien,
Elle ne craint plus l'outrage.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner