Le petit chaperon rouge

Le petit chaperon rouge
N'a sûrement pas froid aux yeux ;
Derrière les fourrés ça bouge,
Et le voilà tout joyeux.

Mais ce n'était pas le loup
Qui l'épiait dans le grand bois,
Seulement un gars, un voyou,
Qui lui veut du bien, je crois.

Il l'invite à s'allonger
Sur un lit de feuilles mortes ;
Inconsciente du danger,
Elle se donne, en quelque sorte.

L'amour c'est un vin léger
Que l'on déguste avec plaisir ;
Mais elle n'avait pas songé
Qu'on peut aussi en mourir.

Pauvre gosse sans défense,
Elle devait connaître l'enfer ;
Dieu l'absoudra de l'offense,
Elle qui aura tant souffert.

À trop jouer les intrépides,
À toujours être consentantes,
Les jeunes filles les moins timides
Se montrent bien trop insouciantes.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner