Monotonie

Il regarde, l'air affligé,
Ces citadins oisifs,
Si mollement affalés
Aux terrasses des cafés ;
Il est l'heure de rentrer
Chez lui pour retrouver
Ses petites habitudes,
Personne à qui parler,
Sauf au chat qui ronronne ;
Il a branché la radio
Pour écouter les infos.
Demain, il fera jour,
Et tout recommencera ;
Le réveil, la foule pressée,
L'autobus que l'on manque,
L'odeur du tabac froid,
Le parfum des demoiselles,
Le boulot assommant,
Les cadences à tenir,
La routine, le traintrain,
Les blagues des collègues,
Le petit chef qui surveille,
Se prenant pour un dieu...
Quelle vie monotone !
Il s'enfonce dans l'ennui.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner