L'optimiste

Il promène l'amour
Sur le fil de ses rêves,
Génial équilibriste
En quête d'impossible.

Qui voudrait l'empêcher
De prétendre au bonheur
Manquerait de jugeotte.

Le temps n'importe guère
À celui qui désire,
Au-delà du médiocre,
La parfaite harmonie.

Éternel optimiste,
Il s'accroche à la vie,
Se riant des embûches.

Quand l'atteint le malheur,
Il accepte, fataliste,
Mais il n'en démord point
Et repart, téméraire.

C'est un fêlé d'espoir,
Un fol halluciné
Au regard fulgurant.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner