Le vent

Et vlan ! C'est ma porte qui claque !
Me voilà dehors, les pieds dans une flaque,
Évitant de justesse une tuile qui tombe,
Presque aussi rapide qu'une bombe.

Oh, comme je t'exècre, maudit vent :
Tu es vraiment un cyclone méchant,
Tu fais même peur aux petits enfants
Qui, face à toi, s'enfuient en trébuchant.

Le vieux vent se lamente et soupire,
Adjurant Zeus qu'il lui pardonne ;
Il dépérit, peut-être va-t-il mourir ?
Mais oui, ça y est ! Il abandonne.

Anne Brunelle