Douche matinale

Elle veut prendre sa douche matinale,
Mais il la suit partout, lui, son amoureux.
« Je serai encore en retard, » lui dit-elle,
« Si tu viens me rejoindre sous l'eau ;
Je sais trop bien comment cela se passera,
Au début, on rigolera, on s'aspergera,
Puis on se fera quelques chatouilles,
Ensuite nos torses vont se rapprocher,
Et très vite nos jambes s'entrelacer ;
Et l'on s'excitera tant et si bien
Qu'on finira par faire des bêtises...
Alors, sois raisonnable, va plutôt
Préparer le petit-déjeuner, mon chéri,
Pendant que je fais ma petite toilette ! »
Eh oui ! c'est que le travail n'attend pas,
Et comme tous les matins de la semaine, hélas,
Il lui faut se dépêcher, car l'heure tourne.
Et son petit ami qui est en congé, devra patienter
Toute la journée avant de pouvoir s'occuper
De son corps appétissant et tellement désirable,
Avant de la lutiner, de s'enivrer de sa chair,
De l'embrasser, de la câliner, bref de l'aimer.

Anne Brunelle