Préférences

Les baisers que tu préfères
Sont ceux que je te donnerai ;
Non, tu n'iras pas en enfer,
Ton mari te pardonnerait...

Les caresses que tu préfères
Sont celles que tu recevras,
Elles seront ce que tu espères,
Et l'avenir te le confirmera.

Ta peau tiède, ma belle Esther,
Je baiserai sur tes beaux draps,
Et si dans mes bras je te serre,
La raison, bien vite tu perdras.

Plutôt faire l'amour que la guerre,
Ce fier slogan tu répèteras,
Il vaut mieux la chanson que l'air,
Très souvent, on recommencera.

Anne Brunelle