Inconditionnelle passion

Il veut bien croire encore en cet étrange amour
Que tu jures lui vouer, toi qui l'as tant trahi ;
Sache bien qu'à sa place, un autre t'eût haïe,
Sa clémence envers toi durera-t-elle toujours ?

Cette passion trop aveugle, le beau rôle te laisse,
Et tu jubiles, bien sûr, de savoir comme il t'aime,
Et même s'il en souffre, ce n'est pas ton problème ;
Prends garde cependant que trop tu ne le blesses.

Oserait-il s'éloigner sans espoir de retour
Du serment qu'il se fit d'être esclave de toi,
Et à tous tes reproches, pourrait-il rester sourd ?

Tes deux bras l'enlaçant et une nuit d'amour,
Suffiraient, tu supposes, à le rendre moins brave
Et à te revenir, bien qu'il eût le coeur lourd.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner