Deux filles

Il connaît deux jolies filles,
Amandine et Mélissa,
Toutes deux sont très gentilles,
Qui donc les mariera ?

S'il en séduisait une,
Il serait bien heureux ;
La blonde ou bien la brune,
Celle qui a de si doux yeux.

On lui a dit que Mélissa
Serait déjà promise,
Que son fiancé serait soldat,
Quel dommage qu'elle soit prise !

Il ne reste plus qu'Amandine,
Dont les cheveux sont roux ;
Auprès d'elle il chemine,
Lui chatouillant la joue.

C'est vrai qu'elle lui plaît bien,
L'amour, c'est si soudain,
Il veut resserrer les liens,
Car qui sait si demain... ?

Anne Brunelle