Au bois joli

Au bois joli, quand tombe la nuit,
Il vient muser avec sa belle ;
Au grand jamais, ils ne s'ennuient,
Mais ne jouent plus à la marelle.

Messire Loriot, à leur passage,
Vient exhiber son plumage d'or ;
Fleur le supplie de rester sage,
En frissonnant de tout son corps.

Mais ce n'est là que simulacre,
Fleur est accro, tout comme lui ;
S'il donne le signal du massacre,
Elle s'abandonne et lui dit oui.

Au bois joli sonne l'hallali,
Mais sa belle n'est pas aux abois,
Ni asservie ni avilie ;
Seul l'amour a dicté sa loi.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner