La mélodie

Cette étrange mélodie
Vient calmer ma douleur,
Elle descend des collines,
Tout là-haut vers le nord.

Serait-ce un orphéon ?
Non ! Ma raison chavire,
Je titube sur le fil
De ma vie décousue.

Est-ce la voix du vent ?
Est-ce un chant de sirènes ?
D'un invisible feuillage,
J'ouïs un bruissement.

Ce souffle dans la chevelure
D'une déesse diaphane,
Comme un voile léger,
M'effleure doucement.

Ô musique envoûtante !
Rengaine que je fredonne !
Ressentant ta présence,
Je vais prendre mon envol.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner