La mélodie

Cette étrange mélodie
Vient calmer ma douleur,
Elle descend des collines,
Tout là-haut vers le nord.

Serait-ce un orphéon ?
Non ! Ma raison chavire,
Je titube sur le fil
De ma vie décousue.

Est-ce la voix du vent ?
Est-ce un chant de sirènes ?
D'un invisible feuillage,
J'ouïs un bruissement.

Ce souffle dans la chevelure
D'une déesse diaphane,
Comme un voile léger,
M'effleure doucement.

Ô musique envoûtante !
Rengaine que je fredonne !
Ressentant ta présence,
Je vais prendre mon envol.

Anne Brunelle