Incendie

Quel homme inélégant
Lui vola ce baiser ?
Quelle main téméraire
Effleura son corsage ?
Qui donc l'apostropha,
Alors qu'elle s'enfuyait
De la forêt en flamme
Où les pompiers luttaient,
Pendant que, trop curieux,
Les badauds se massaient
Pour contempler la mort
Des chênes centenaires ?
Ses beaux yeux débordaient
De larmes si brûlantes
Qu'elle crut que l'incendie
Irait jusqu'au village ;
Un chant lui vint aux lèvres,
Parlant d'amour courtois,
Tristement elle sourit,
Le passé était loin,
Et plus que ses souvenirs,
L'avenir l'angoissait.

Anne Brunelle