Dans le beffroi

Dans le beffroi, si froid,
Il n'y avait plus de roi,
Mais une reine admirable,
Exaltée mais affable :
Elle s'appelait Martine,
Avait la taille fine,
Et l'avait supplié,
Ne sachant à qui se fier,
De l'emmener danser
Dans ce lieu insensé,
Là-bas au clair de lune,
Où valsaient sur la dune
Quelques joyeux lutins
Au sourire mutin.
Très loin de ce beffroi
Où il fait toujours froid,
Ils s'aimeront nuit et jour,
Et puis chanteront l'Amour.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner