La promise

Au beau milieu du hameau
Si paisible, de loin on aperçoit
La pointe du vieux clocher
Qui se dresse fièrement.
Assise sur un banc, en face du bistro,
La fille aux cheveux d'or rêvasse
Sur le seuil de la maison basse ;
Le vent, cet effronté, retrousse
Très haut sa petite jupe plissée,
Mais elle ne s'en soucie guère.
Elle fait des projets d'avenir
Pendant que le petit frère joue
Se traînant sur les genoux ;
Deux ans ! C'est le petit dernier
De sa nombreuse famille ;
Elle l'appelle, lui fredonne
Un joyeux refrain d'autrefois,
Pensant très fort à son promis
Parti au sud faire son service
Et qui n'a pas écrit de lettre
Depuis plus de dix jours déjà.
Le rouge lui monte au front
À l'idée folle que peut-être
Il ait pu s'enticher soudain
D'une payse de là-bas,
Et que cette fille lui donnerait
Ce plaisir des sens que, trop sage,
Elle lui avait jusqu'ici refusé.

Anne Brunelle