Suzette

Ils étaient deux petits enfants,
Se poursuivant à travers champs,
Qui piétinaient les pâquerettes,
Se faisant gronder par Suzette ;
Quand ils chipèrent ses abricots,
Elle laissa de côté son tricot
Pour les bouter hors du verger
Sous les yeux du nouveau berger.
Le jeune homme avait fière allure,
Suzette le trouva beau, bien sûr ;
Pour éveiller tendres sentiments,
Elle le héla fort civilement.
Mais le berger lui fit reproche
D'avoir chassé les pauvres mioches ;
Elle lui laissa faire sa morale,
Assurant n'avoir songé à mal.
Suzette, mimant mille regrets,
Le berger vint choir dans ses rêts ;
Ils auront des petits enfants
Qui gambaderont à travers champs.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner