Le père Victor

Ah ! ce brave père Victor,
Dès qu'il a bu trois verres,
Il dit tout ce qu'il pense,
Et y a du monde chez Gène
Pour l'écouter grincher.
Tous en prennent pour leur grade,
Mais d'abord les puissants
Qui tiennent vaille que vaille
Les rênes des pouvoirs ;
Il les déteste vraiment,
Ces marchands de promesses
Qui trompent le pauvre monde
Et remplissent bien leurs poches.
Ensuite il nous détaille
Comment il ferait, lui,
Pour que règne la justice,
S'il était aux commandes.
Bien sûr qu'il rêve un peu,
Ce brave père Victor,
Et que ce n'est pas si facile
Qu'il veut bien le faire croire ;
Mais il est si sincère
Qu'on ne peut que l'approuver,
Rien que pour lui faire plaisir,
À ce sacré vieil enragé
Qui veut tout chambouler.

Anne Brunelle