Bonjour, ma petite Lison !

« Bien le bonjour, ma petite Lison ! »,
Lui dit le soleil, tout rayonnant,
« Demain tu vas avoir seize ans,
Et te voilà toute pimpante,
Pour bientôt bonne à marier ! »
Lison rougit, puis se tournant
Vers l'astre de feu, elle lui répond :
« J'ai bien le temps, messire Soleil,
De réfléchir à toutes ces choses,
Et puis, surtout, j'ai un secret
Que vous serez le tout premier
À connaître, et que je vous prie
De bien garder rien que pour vous. »
Le soleil, intrigué, prête l'oreille,
Et écoute ce que jamais encore
Lison n'avait osé confier à quiconque :
« C'est que, voyez-vous, j'aime les filles,
Et je sais que jamais je ne me marierai ;
Vous qui êtes le roi de l'univers,
Dites-moi ce que vous en pensez,
N'est-ce pas là un très grand péché ? »
Mais le soleil n'est pas né d'hier,
Il fait un petit clin d'oeil à Lison
Pour la rassurer, il la comprend si bien.
« Jamais l'amour ne peut être un péché,
Et je te souhaite d'être très heureuse. »

Anne Brunelle