Maman n'a rien compris

À seize ans, Nelly est follement heureuse,
« Maman, tu sais, je suis très amoureuse ! »
Et sa mère lui répond, en rigolant un peu :
« Ça te passera bien avant que ça me reprenne ».
Nelly se sent humiliée par cette sotte moquerie :
« Alors, mon bonheur, cela t'est bien égal ? »
La mère, touchée, consent à la questionner :
« Quel âge a-t-il ? Est-il joli garçon, et gentil ? »
Nelly est toute déconcertée par cette attitude ;
Ce qu'elle ressent est tellement fort et évident
Qu'elle ne s'attendait pas du tout à cette réaction,
Comment sa maman peut-elle ne se douter de rien ?
Marion et elle se connaissent pourtant depuis des années,
Depuis la sixième, elles sont dans la même classe,
Et passent ensemble presque tout leur temps libre.
Sa mère lui disait : « Vous êtes inséparables, un vrai couple ! »
Elles s'aimaient déjà comme des soeurs avant de ressentir
Un sentiment bien plus tendre et du désir ; elles s'embrassaient
Et éprouvaient des sensations qui ne laissaient guère de doute
Sur cet amour infini qu'elles allaient découvrir un peu plus tard.
Nelly regarde sa mère et elle lui dit d'une voix très douce :
« Ainsi, maman, tu n'as vraiment jamais rien compris,
Mais c'est de Marion, voyons, que je suis amoureuse ! »

Anne Brunelle