Une grande amoureuse

De Caroline, certains disaient qu'elle était
Une Aphrodite, une grande amoureuse,
Une jeune femme forcément surdouée
Pour savoir aimer bien mieux que d'autres,
Et pourtant, jamais encore, hélas ! pour elle,
Elle n'avait connu l'amour véritable ;
Sa réputation était donc largement surfaite
Elle ressentait d'abord le besoin de coucher
Pour savoir si elle pouvait aimer un homme
Et s'il y avait des affinités entre elle et lui ;
Elle avait toujours été déçue jusqu'alors,
Elle se donnait souvent sans aucune retenue,
Mais aussi sans un désir incontrôlable,
Ne prenant qu'un minimum de plaisir ;
Mais peut-être choisissait-elle bien mal
Les hommes qu'elle estimait pouvoir aimer ...
Ou peut-être tous ces hommes n'étaient-ils
Que des goujats et d'incorrigibles égoïstes...
Et si elle essayait de le faire avec une femme ?
Pourquoi pas ? Elle aimait bien les regarder,
Leurs courbes et leur fragilité la fascinaient
Elle les imaginait nues tout contre son corps,
Et il lui arrivait même de se caresser fébrilement
En repensant à une inconnue croisée dans la rue,
Pour qui elle avait ressenti une vive émotion charnelle ;
Elle n'avait pas non plus oublié son amie Marielle,
Sa bonne copine du lycée, elle lui avait d'ailleurs avoué
Plusieurs fois qu'elle avait terriblement envie d'elle,
Mais Marielle n'avait jamais osé franchir le pas,
Bien qu'elle éprouvât une très grande tendresse
Pour Caroline qui l'avait embrassée sur la bouche
A plusieurs reprises sans qu'elle y trouvât rien à redire.
Et puis un jour Marielle avait eu une brève aventure
Avec un garçon de leur âge qui l'avait dépucelée.
Caroline lui en avait beaucoup voulu de cette " trahison",
Et leur belle amitié en avait alors pris un sacré coup.
Leurs liens s'étaient donc distendus, mais Caroline
N'avait pas cessé pour autant de fantasmer sur son amie...
Oui, et si elle essayait finalement avec une femme ?
Il fallait à tout prix qu'elle le réalisât , son rêve,
C'était sans doute là sa toute dernière chance
De découvrir à quel point il peut être exaltant d'aimer.

Anne Brunelle