Les minettes

Elles se léchouillaient, les minettes,
Entre elles, ce n'était pas péché ;
Comme elles n'en faisaient qu'à leur tête,
Même pas besoin d'un godemiché !
 
Elles se suçotaient la craquette,
Imaginez le charmant cliché !
Surtout qu'Augustine et Fanchette
N'étaient guère du genre à tricher.
 
Elles se caressaient, nos pensionnaires,
Voyez d'ici le gracieux tableau !
Quand s'achevaient les préliminaires,
Elles faisaient la bête à deux dos.
 
Comme elles se régalaient, nos deux biches,
Elles se mordillaient même, mais quoi donc ?
Leurs petits tétons, leurs douces miches,
Et sûr que ce n'était pas du bidon.

Elles se doigtaient et tout à coup
Une folle jouissance s'emparait d'elles ;
J'ai gardé un faible, je vous l'avoue,
Pour ces deux gousses, coeurs fidèles

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner