Ce garçon qu'elle aimait

Jamais elle n'avait oublié ce garçon
Qu'elle retrouvait après la classe,
Ce garçon qui lui faisait si peur,
Mais qu'elle aimait à la folie.
Quel âge pouvait-elle bien avoir
Quand il la contraignait à jouer
À des jeux faits pour les grands ?
Quatorze ans, ou peut-être quinze !
Elle n'osait rien lui refuser,
Parce qu'alors il la menaçait
De tout dévoiler à ses parents,
Et qu'elle aurait eu trop honte
De les entendre la sermonner.
Ce garçon était-il amoureux d'elle ?
Elle avait bien essayé de le croire ;
Certes, il avait de très beaux yeux,
Mais jamais ne lui disait: « Je t'aime » ;
Pour lui, elle n'était qu'une fille
Qu'il soumettait à tous ses caprices,
Et il savait fort bien lui mentir
Ou l'effrayer pour prendre son plaisir.
Ce garçon, elle l'avait hélas trop aimé,
Et cela jusqu'à en perdre la raison ;
C'est ce que pensent ceux qui la visitent
Au pavillon A de l'hôpital psychiatrique.

Anne Brunelle