La fan

Ses mains sont moites,
Son coeur s'affole,
Elle est en transes ;
La jeune fille,
Frêle, si fragile,
Vite se faufile,
Telle une anguille ;
On la bouscule,
On la houspille,
Mais elle s'en fiche,
Elle pousse, insiste,
Elle veut le voir,
Jusqu'à le frôler,
Même le toucher,
Ce gars bronzé
Au sourire niais,
Qui fait des signes
À toutes ses fans,
Hurlant leur joie
Face à l'hôtel ;
Toutes l'adorent,
Ce mec tout frisé,
Aux cheveux paille,
Vêtu tout de blanc,
Comme un clown triste ;
Il vient signer
Quelques autographes,
La jeune fille crie
Tout son amour
Pour son idole,
Il la rend folle ;
Mais lorsqu'il est
Enfin tout près,
Elle s'aperçoit
Qu'il est ridé,
Le teint blafard,
Bien fatigué,
Presque vieux déjà.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner