Pas reconnue

Elle venait tout juste de le croiser,
Elle, la femme de sa vie, l'unique,
Mais comment l'aurait-il reconnue ?
Elle-même ne se doutait pas
Que c'était lui, et que tous deux
Étaient faits l'un pour l'autre.
Elle n'avait jamais prêté attention
À ce petit bonhomme très ordinaire
Qui, chaque matin vers les huit heures,
S'arrêtait pour prendre un café noir
Au comptoir du bistro de la gare
Où elle-même faisait halte tous les jours
Pour tromper quelque peu son ennui
Devant une tasse de chocolat bien chaud,
Sans même imaginer qu'elle côtoyait
L'âme soeur qu'elle cherchait en vain
Depuis tellement, tellement longtemps...
Alors, un jour, demain peut-être...
Qui sait ! Le hasard parfois...et la chance !

Anne Brunelle