Les paumés

Il avait tant de bleus à l'âme,
Quelques pauvres billets en poche,
Lorsqu'il entra, blême et hagard,
Dans le cabaret de la rue Longue.

À sa table, une fille vint s'asseoir,
Ils trinquèrent pour passer le temps ;
Cette femme lui parut si paumée
Qu'il en resta presque interdit.

Son concubin l'avait larguée
Comme on jette un objet brisé ;
Elle avait eu le coeur déchiré,
Et ne songeait plus qu'à s'enivrer.

Une heure et plus, ils devisèrent,
Tous deux amers et presque gris ;
Sans hésiter, elle le suivit
Jusqu'à sa piaule mansardée.

Ils passèrent une nuit blanche
À évoquer leur triste existence ;
Ils oublièrent de faire l'amour,
Tellement le courage leur manquait.

Au petit matin, elle s'en alla,
Il n'avait pas osé la retenir ;
Pourtant il était bien auprès d'elle
Pour se délivrer de cette solitude.

Anne Brunelle