À peine le temps

Au coin d'une ruelle,
Son doux regard craintif
Mon regard a croisé,
L'espace d'un instant.

Oh ! à peine le temps
D'imaginer entre nous
Quelque fantastique
Histoire d'amour.

Oh ! à peine le temps
D'entrevoir son visage
Que j'aurais effleuré
D'une main trop nerveuse.

Puis elle s'est évanouie,
Absorbée par la foule
Dans la cité grouillante
Qui vient de s'éveiller.

N'était-elle qu'un mirage,
Une fée, un beau songe,
Un rayon de soleil
Dans le gris du matin ?

Anne Brunelle